Montage

« A cette époque, je lisais beaucoup les leçons de montage d’Eisenstein. Ces leçons ont été plus importantes pour moi que tous les essais de narratologie. J’ai décidé d’écrire Piazza d’Italia avec une structure traditionnelle, puis j’ai pris mes ciseaux et j’ai coupé le texte en morceaux que j’ai placé partout dans ma chambre et ensuite, j’ai appliqué les leçons d’Eisenstein. » Antonio Tabucchi

Source : Le Matricule des Anges